Compte-rendu du 25/06/2019

, par Solenn

Présent-e-s :
David Bozec Maison du libre TYFAB
Solène Geffroy Canopé
Matthieu Harel Un peu d’R
Claire Le borgne Médiathèque des capucins
Solenn Malgorn Ville de Brest
Florence Morvan Ville de Brest
Alexandre Peretjatko UBO Open Factory
Olivier Puget Foyer de l’enfance
Marie Trebaol Fabriques du Ponant-Les Petits débrouillards grand ouest

Excusé-e-s :
Antoine Le Faouder Patronage laïque de la cavale blanche
Antony Le Goïc-Auffret Les petits Débrouillards
Mathilde Ménoret IMT Atlantique

Ordre du jour :

  1. Présentation des besoins recensés lors de l’état des lieux
  2. Réflexion sur les ateliers à conduire à partir de septembre
  3. Valorisation des compétences : Les dispositifs de Badge ? Passeport ?

Présentation des besoins recensés lors de l’état des lieux

1/ les ateliers
Les besoins recensés lors de l’état des lieux sont les suivants :

  • Des ateliers plus experts sur des langages arduino, python en lien avec le Raspberry pi.
  • Des ateliers spécifiques machines et prise en main (imprimante 3D, découpeuse vinyle, découpeuse laser, fraiseuse numérique) avec des exemples d’usages.
  • Des ateliers sur la sécurité des machines (normes extincteurs)
  • Des ateliers sur de la maintenance des matériels
  • Des ateliers sur les logiciels de conception 3D et 2D

Il a été soulevé :

  • L’envie de trouver des compétences à l’extérieur du territoire concernant le processing, et le circuit bending.
  • L’importance des apports lors des hackathons et des ateliers papifab que la ville de Brest propose régulièrement aux acteurs / médiateurs numériques.
  • L’envie de recenser sur le territoire les ateliers que les acteurs peuvent proposer pour pouvoir faire bénéficier le réseau.

2/ Les ressources
La maison du libre nous montre les fiches aide-mémoire pour utiliser les machines sur leur wiki. https://wiki.tyfab.fr/doku.php?id=equipement:start

3/ Les Moocs
Olivier Puget pose la question suivante : pourquoi ne pas proposer de développer ses propres Moocs à Brest ?
Le groupe de travail propose de diffuser dans le réseau les Moocs disponibles sur internet et de les suivre ensemble avec des présentiels dans une structure sur Brest.
Documentation sur les Moocs ainsi qu’un référentiel de compétences proposée par Mathilde Ménoret de l’IMT Atlantique : https://www.fun-mooc.fr/cours/#search?query=fabrication%2Bnum%C3%A9rique&page=1&rpp=50

Et sa version hybride :http://www.labfab.fr/mooc-hybride/ qui peut être étendue dans d’autres villes.

Référentiels de compétences IMT Albi/Toulouse : https://docs.google.com/document/d/1ZHRnr-eZeAMxTlq5_j150hw_pBPnNC7XY_ZEV4sicRA/edit
Rennes (MOOC hybride Fabrication numérique) : https://drive.google.com/drive/folders/19qiUiGqA4ZSZRFz3Q4puWivOts8Lyy3z

Comment valoriser les compétences ? badges ?passeports ? A quoi ça sert ?

Présentation de Openbadgefactory avec Steven Bucas
https://openbadgefactory.com/

Issu du monde informatique (Fondation Mozilla en 2012), le but de l’openbadge est de valoriser les compétences et les connaissances informelles non reconnues par un diplôme. La solution proposée est un système de badges numérique, baptisé « Open badges ». Chaque badge peut être émis par une école, des organismes parascolaires, des associations. Représenté par une icône numérique, ils affichent la compétence reconnue (par exemple : communicant, explorateur, agile, battant, équipier…) contient les informations sur son origine, son bénéficiaire, les critères d’attribution. Un badge numérique est une image dans laquelle sont encodées des informations vérifiables et sécurisées. Ces fichiers donnent accès à un ensemble de métadonnées décrivant une compétence, une expérience ou une réalisation.

Des initiatives régionales :
La Normandie : https://badgeonslanormandie.fr/
Nouvelle Aquitaine : https://boat.openrecognition.org/
Le centre Val de Loire : https://badgeonslecvl.fr/
Pays de la Loire : https://ressource.pingbase.net/demarchepedagogique/

Pour qui : réseau / grand public

L’intérêt :

  • Pour le réseau : c’est de pouvoir identifier les personnes qui peuvent utiliser une machine numérique.
  • Pour habitants : c’est de pouvoir valoriser des savoirs et savoir-faire notamment sur le marché du travail. Il peut être affiché sur un cv, un ePortfolio, sur une page d’un site internet et même partagé sur les réseaux sociaux (LinkedIn)

La reconnaissance :
La reconnaissance du badge dépend de la structure émettrice.

Steven Bucas précise que pour avoir un certificat de formation avec une reconnaissance institutionnelle, il y a des règles à respecter (6 heures de formation minimum…)

Points de vigilance :

  • Différentes plateformes existent pour émettre et pour stocker les badges numériques.
  • Les badges doivent être hébergés sur une plateforme.
  • Il faut prendre en compte l’interopérabilité des solutions et aussi le fait que les badges ne peuvent pas communiquer entre certaines plateformes.
  • Le fait de la dématérialisation peut-être un élément excluant car « tout numérique ».
  • L’importance de l’uniformisation des acquis sur le territoire

Ce qui existe sur le territoire :

Concernant la possibilité d’une mise en oeuvre sur Brest, différentes idées sont proposées :

Le groupe propose une planification en plusieurs étapes : 1ère étape sur papier par exemple et 2ème étape en version numérique ou bien 1ère année entre les acteurs du réseau et 2ème année ouverture aux habitants

Intéressant de commencer par des badges sur les hackathons pour valoriser les expériences par exemple.

Divers :
La documentation concernant les badges a été regroupée ici : https://www.pearltrees.com/fababrest

Propositions du groupe de travail sur les savoirs et savoir-faire :

Pour les ateliers :

  • Recenser les ressources sur Brest.
  • Programmer des ateliers sous forme de petits modules en rapport avec les besoins identifiés lors de l’état des lieux.
  • Diffuser l’information sur des Moocs disponibles en ligne pour les suivre en présentiel sur Brest pour ceux qui le souhaitent.

Un travail sur les badges avec :

  • Un retour d’expériences sur les badges pendant l’évènement « Co-construire » en Belgique avec David Bozec et Morvan Florence
  • Jouer avec le jeu édité de PING « construire un système de badges numériques ouverts » pour aider à se poser des questions de conception concernant sa mise en place. https://ressource.pingbase.net/demarchepedagogique/